Les secrets des relations de couple qui marchent (partie 1)

L’autre jour, j’ai lu un excellent article en anglais de Mark Manson sur le site Quartz. Comme il m’a semblé -très- complet, je me suis dit que je me devais de vous partager cette pépite ! Je vous propose donc une synthèse traduite de son article que j’ai formulée ainsi : « Les secrets des relations de couple qui marchent ».

Comme son article était trèèèèès long et qu’il aborde beaucoup de notions importantes, je me suis dit qu’il serait plus intéressant de vous l’écrire en plusieurs articles dans ce blog, afin d’avoir le temps et l’attention nécessaires pour se poser sur chaque point (il y en a 12 au total !) et en tirer les meilleurs enseignements possibles 🙂

Dans son article, l’auteur explique que, comme la plupart des personnes, il a demandé à des couples plus vieux autour de lui des petits conseils rapides de leurs propres mariages. Insatisfait de ces quelques réponses, il a fait appel à sa communauté pour recueillir un maximum de témoignages.

La réponse était hallucinante.

Il a reçu près de 1500 réponses, dont la majorité se comptaient en plusieurs pages d’explications !

Et il a remarqué une chose très étrange : ces réponses étaient incroyablement répétitives.

Toutes ces personnes intelligentes,  pourtant si différentes, spécialistes dans leurs propres domaines, de partout dans le monde, avec leur propre histoire, leur propre tragédie, leur propre victoire, leur propres erreurs…

Et pourtant, toutes ces personnes disaient les mêmes 12 choses, ce qui signifie qu’elles sont importantes…et doivent sûrement marcher !

Alors à vos calepins, à vos crayons, c’est parti !

study disney

 

Début de la citation de l’article.

NB : J’ai pris la liberté d’ajouter des photos et de la mise en page.

 

1. Être ensemble pour les bonnes raisons

Ne soyez jamais avec quelqu’un parce que quelqu’un d’autre vous met une pression pour ça. Je me suis marié la première fois parce que j’ai été élevé dans la tradition catholique et que c’est ce que j’étais « supposé » faire en toute logique. Faux. Je me suis marié une seconde fois parce que je me sentais misérable, j’étais seul et je pensais qu’avoir une femme qui m’aime règlerait tous mes problèmes. Encore faux. Il m’aura fallu 3 tentatives pour comprendre ce qui aurait dû être évident dès le début : la seule raison pour laquelle vous devriez être avec la personne avec laquelle vous êtes est tout simplement parce que vous aimez être auprès d’elle. C’est vraiment aussi simple.

-Greg

Avant d’aller plus loin dans ce que vous devriez faire dans votre relation de couple, commençons par ce qu’il ne faut pas faire.

Quand j’ai envoyé ma question auprès de mes lecteurs pour qu’ils m’envoient leurs conseils, j’ai ajouté  un avertissement qui s’est révélé être une illumination. J’ai demandé aux personnes qui en étaient à leur second ou troisième (ou quatrième) mariage ce qu’elles avaient fait de travers. Où s’étaient-elles plantées ?

De loin, la réponse la plus courante était « être avec la personne pour les mauvaises raisons. »

Certaines de ces mauvaises raisons incluaient :

  • la pression des amis et de la famille
  • se sentir comme un « loser » parce qu’on était célibataire et se jeter sur la première personne qui passait par là
  • être ensemble pour les apparences – parce que les couples ont la classe sur le papier (ou en photos),- et non parce que les deux personnes s’admiraient réellement.
  • être jeune et naïf et désespérément amoureux, en imaginant que l’amour résoudrait tout.

Comme nous le verrons tout au long de l’article, tout ce qui fait qu’une relation amoureuse « marche » (et par cela j’entends que c’est une relation dans laquelle chacun est vraiment heureux et stable) nécessite du génie, un profond niveau d’admiration pour l’autre. Sans cette admiration mutuelle, tout le reste s’effondra.

L’autre « mauvaise » raison pour entrer dans une relation, comme Greg le disait, est de le faire pour se réparer soi-même. Ce désir d’utiliser l’amour de quelqu’un d’autre pour calmer vos propres problèmes émotionnels mène inévitablement à la dépendance,  une dynamique malsaine et destructrice où les deux personnes acceptent tacitement d’utiliser l’amour de chacun comme une distraction de leur propre haine de soi. Nous irons plus loin dans la dépendance ensuite dans cet article, mais pour le moment, il est utile de relever que l’amour en soi est neutre. C’est quelque chose qui peut être à la fois sain et malsain, serviable ou destructeur, car il dépend sur le pourquoi et le comment de votre amour pour l’autre personne et de l’amour qu’elle porte pour vous. Seul, l’amour ne suffit pas pour avoir une relation de couple stable.

 heureuse dans son couple

2. Ayez des attentes réalistes concernant les relations de couple et le romantisme

Vous ne serez absolument pas gaga l’un de l’autre chaque jour pour le reste de votre vie, et tout ces « heureux pour toujours »  ne sont que conneries qui entretiennent les personnes dans l’échec. Ils s’engagent dans une relation amoureuse avec ces attentes complètement irréalistes. Ensuite, le moment où elles réalisent qu’elles ne sont plus « gaga », elles pensent que leur relation de couple est foutue et qu’elles doivent en sortir. Non ! Il y aura des jours, des semaines ou peut-être encore plus, où vous ne serez pas complètement fou amoureux. Vous vous lèverez même certains matins en pensant « ouch, tu es toujours là toi… » C’est normal ! Et le plus important, c’est que tenir le coup dans ces cas-là en vaut vraiment la peine, parce que cette pensée négative du moment aussi changera. En un jour ou en une semaine, ou peut-être en plus longtemps, vous regarderez cette personne et une vague géante d’amour vous inondera, et vous vous aimerez tellement fort, pensant que votre cœur ne peut sûrement pas contenir autant d’amour et va bientôt éclater. Il s’étend, se contracte et s’adoucit, cela dépend. A l’avenir, votre cœur ne sera plus ce qu’il a été, et pas encore ce qu’il pourra être. Je pense que si davantage de couples comprenaient ça, ils seraient moins enclins à la panique et prêts à courir à la rupture ou au divorce.

-Paula

L’amour est une chose drôle. Dans les temps anciens, les personnes considéraient l’amour comme une maladie. Les parents avertissaient leurs enfants, et les adultes arrangeaient rapidement des mariages avant que leurs enfants ne deviennent assez vieux pour faire quelque chose d’idiot au nom de leurs émotions.

C’est parce que l’amour, en nous faisant nous sentir tout étourdis et perchés comme si nous venions de sniffer une boîte à chaussures entière de cocaïne,  nous rend hautement irrationnels. Nous connaissons tout ce gars (ou cette fille) qui a abandonné l’école, vendu sa voiture et dépensé tout son argent pour s’enfuir vers les plages de Tahiti. Nous savons également tous que ce même garçon (ou cette fille) a fini par bouder cette vie quelques années après, se sentant comme un idiot, pour ne pas dire fauché.

C’est de l’amour déchaîné.  C’est la façon de la nature nous dupant à faire les mêmes choses folles et irrationnelles à procréer avec une autre personne – probablement parce que si nous stoppions de penser aux répercussions dans le fait d’avoir des enfants, et être avec la même personne pour toujours, personne ne le ferait.

Comme Robin Williams aimait blaguer « Dieu a donné à l’homme un cerveau et un pénis et juste assez de sang pour opérer un à la fois. »

L’amour romantique est un piège destiné à amener deux personnes à surmonter les défauts de l’autre, assez longtemps pour avoir un bébé [ndlr: comme je l’explique en détail dans mon article sur les 3 phases de l’amour selon Florence Foresti]. Ça dure seulement quelques années, au plus. Ce vertige que vous ressentez quand vous regardez votre amoureux(se) dans les yeux, comme s’il y avait dedans les étoiles qui composent le ciel – ouai, ce sentiment part la plupart du temps. Et ça le fait pour tout le monde. Donc, une fois que ce sentiment est parti, vous devez savoir que vous vous êtes attaché à un être humain que vous respectez profondément et avec qui vous aimez être, autrement les choses vont devenir corsées.

L’amour véritable – qui est, finalement, l’amour constant, imperméable aux caprices émotionnels ou à la fantaisie – est un choix. C’est un engagement constant pour une personne, indépendamment des circonstances présentes. C’est un engagement pour une personne dont vous savez qu’elle ne vous rendra pas toujours heureux – non pas qu’elle devrait ! – et une personne qui aura besoin de compter sur vous, tout comme vous compterez sur elle.

Cette forme d’amour est vraiment difficile. Premièrement parce qu’elle ne nous fait pas sentir très bien le plus souvent. Ce n’est pas très glamour. Gérer ses nombreuses visites du médecin le matin. Laver les fluides corporelles que vous préféreriez ne pas avoir à laver. Gérer les craintes, les peurs, les idées d’une autre personne, même quand vous ne le voulez pas.

Mais cette forme d’amour est également beaucoup plus satisfaisante et pleine de sens. Et à la fin de la journée, elle nous amène une véritable joie, et pas seulement une autre série de frissons.

« Heureux pour toujours » n’existe pas. Chaque jour vous vous levez et vous décidez d’aimer votre partenaire et votre femme – le bien, le mal et le moche. Parfois c’est une lutte, parfois vous vous sentez comme la personne la plus chanceuse du monde.

-Tara

Beaucoup de personnes n’apprennent jamais comment arriver à cet amour profond et inconditionnel. Beaucoup de personnes sont au contraire addicts aux hauts et bas de la romance. Elles sont dedans pour les sensations, pour ainsi dire. Et quand les émotions se font la malle, les personne en font tout autant.

Beaucoup de personnes s’engagent dans une relation amoureuse comme une façon de compenser quelque chose qui leur manque ou qu’elles détestent en elles. C’est un ticket sans retour vers une relation de couple toxique parce que cela fait de son amour un amour conditionnel – tu aimeras ton conjoint tant qu’il t’aidera à te faire sentir mieux. Tu lui donnera tant qu’il te donnera. Tu le rendras heureux tant qu’il te rendra heureux.

Ce conditionnement empêche tout niveau intime (même profond) d’émerger et enchaine la relation dans les tréfonds des drames de chaque personne. « 
Fin de citation
 
Ces 2 premiers points me scotchent pas mal déjà, ils donnent matière à réflexion ^^
A très vite pour les prochains secrets des couples qui réussissent !

 

 

Partagez l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire